Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Renée Vivien

Je t'aime d'être faible - Poéme


Poéme / Poémes d'Renée Vivien





Je t'aime d'être faible et câline en mes bras

Et de chercher le sûr refuge de mes bras

Ainsi qu'un berceau tiède où tu reposeras.





Je t'aime d'être rousse et pareille à l'automne,

Frêle image de la
Déesse de l'automne

Que le soleil couchant illumine et couronne.





Je t'aime d'être lente et de marcher sans bruit

Et de parler très bas et de haïr le bruit,

Comme l'on fait dans la présence de la nuit.





Et je t'aime surtout d'être pâle et mourante,

Et de gémir avec des sanglots de mourante,

Dans le cruel plaisir qui s'acharne et tourmente.





Je t'aime d'être, ô soeur des reines de jadis,

Exilée au milieu des splendeurs de jadis,

Plus blanche qu'un reflet de lune sur un lys...





Je t'aime de ne point t'émouvoir, lorsque blême

Et tremblante je ne puis cacher mon front blême,

Ô toi qui ne sauras jamais combien je t'aime !












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Renée Vivien
(1877 - 1909)
 
  Renée Vivien - Portrait  
 
Portrait de Renée Vivien


Biographie / chronologie

11 juin 1877
naissance à Londres de Pauline Tarn, qui choisira plus tard le pseudonyme de Renée Vivien. Son père, rentier, est d’origine anglaise. Sa mère est américaine. Enfance partagée entre Londres et Paris.