Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Remy de Gourmont

Fleurs de jadis - Poéme


Poéme / Poémes d'Remy de Gourmont





à
Pierre
Quillard



Je vous préfère aux cœurs les plus galants, cœurs trépassés, cœurs de jadis.

Jonquilles, dont on fit les cils purs de tant de blondes

filles,
Narcisse oriental, fleur inféconde et pas morale,
Soucis dorés, charme effaré du familier succube, étoile

errante, flamme dans les cheveux tristes du pauvre

Songe,
Jonquille,
Narcisse et
Souci, je vous préfère aux plus

claires chevelures, fleurs trépassées, fleurs de jadis.

Lys blanc, âme éployée des vierges mortes,

lys rouge, qui rougit d'avoir perdu sa candeur, sexe fleuri,

Iris, pâleur bleue des veines sur un bras immaculé, sourire de la peau, fraîcheur du firmament nouveau, ruisselet où le ciel du matin tomba par aventure,

Lys blanc, lys rouge,
Iris, je vous préfère à des jeunesses moins fiduciaires, fleurs trépassées, fleurs de jadis.

Fraxinelle, buisson ardent, chair incendiée, fleur salamandre dont l'âme est une larme noire,



Aconit, fleur casquée de poison, guerrière à plume de

corbeau,
Campanules, amoureuses clochettes que le printemps

tintinnabule, petites amoureuses tapies sous les

ogives que font les coudriers,
Fraxinelle,
Aconit,
Campanule, je vous préfère à des

amours moins délétères ou moins légères, fleurs

trépassées, fleurs de jadis.

Pivoine, amoureuse donzelle, mais sans grâce et sans

sel,
Ravenelle, demoiselle dont l'œil a de fades mélancolies,
Ancolies, petit pensionnat de multicolores impubères,

jupes courtes, grêles jambes et des bras vifs comme

des ailes d'hirondelle,
Pivoine,
Ravenelle,
Ancolie, je vous préfère à des

chairs plus prospères, fleurs trépassées, fleurs de

jadis.

Nielle un peu gauche, mais duvetée comme un col de

cygne,
Gentiannelle, fidèle amante du soleil,
Asphodèle, épi royal, sceptre incrusté de rêves, reine

primitive induite en la robe étroite des
Pharaons,
Nielle,
Gentiannelle,
Asphodèle, je vous préfère à la

grâce des vraies femelles, fleurs trépassées, fleurs

de jadis.

Primevère, fille aînée de la rosée première,
Bouton d'or, sequin des pauvres courtisanes,
Muguet, muscadine pucelle, spécieuse innocence des péronnelles qui montrent leur gorgelette, petites nymphes au cul tout nu,
Primevère,
Bouton d'or et
Muguet, je vous préfère à des baisers moins discrets, fleurs trépassées, fleurs de jadis.

Nigelle, chimériques cheveux bleus de
Vénus,
Coquelicot, bouche que des dents d'amant ont mordu

jusqu'au sang,
Ambrette, fleur aimée du
Grand
Seigneur, coquette

aux yeux gris de lin et la peau au grain si fin, — et

une odeur monte de ton cœur, une odeur sans

aucune candeur !
Nigelle,
Coquelicot,
Ambrette, je vous préfère à plus

d'une fleuronnette qui parle, fleurs trépassées,

fleurs de jadis.

Martagon dont les têtes se dressent par centaines, monstre odorant, hydre azurée,

Martagon dont le front porte un turban de pourpre,

Martagon dont les yeux sont jaunes, lys byzantin, joie des empereurs décadents, fleur favorite des alcôves, parfum des
Saintes
Images,

Martagons, multiples
Martagons, je vous préfère à d'autres monstres dont je pourrais dire le nom, fleurs trépassées, fleurs de jadis.

Ellébore, pâle rose empoisonneuse,
Coquelourde, madame la
Précieuse,
Omphalode, fleur aux clairs yeux fascinateurs, fleur du

nombril, miroir profond où se profuse un faux

infini,
Kllébore,
Coquelourde,
Omphalode, je vous préfère à

des catins moins métaphoriques, fleurs trépassées, fleurs de jadis.

Piloselle, dame angora, chatte douce aux caresses,
Giroflée, naïve cocardelle au bord d'un bandeau plat,
Pavot, sommeil de l'amour en stupeur, repos, parmi les

herbes hautes, des furtifs exercices, là-bas, dans le

vieux jardin provincial, — et tu te réveilles pas lors

d'un bruit de sabots !
Piloselle,
Giroflée,
Pavot, je vous préfère aux plus

aimables cottes, fleurs trépassées, fleurs de jadis.

Bluet, bluette,

Pensée, je pense à toi, — quand je te vois !

Belle de nuit, qui frappas à ma porte, il était minuit : j'ai ouvert ma porte à la
Belle de nuit et ses yeux fleurissaient dans l'ombre comme des feux follets sur une tombe, ô
Belle, ô
Belle, ô
Belle, ô
Belle des nuits immondes !

Bluet,
Pensée,
Belle de nuit, je vous préfère à d'authentiques belles, fleurs trépassées, fleurs de jadis.

Marguerite, modestie des yeux à qui des doigts font

une claie,
Balsamines, petites dames imprudentes, œillades et

simagrées,

Amarante, panache des conquérantes, baisers fondants, hanches fondantes, lac de miel où se noient les cœurs adolescents,

Marguerite,
Balsamine,
Amarante, je vous préfère aux plus sérieux enchantements, fleurs trépassées, fleurs de jadis.

Chèvre-feuille, petite rôdeuse,

Jasmin, petite frôleuse,

Lavande, petite sérieuse, odeur de la vertu, sagesse des baisers pondérés, chemises à la douzaine dans des armoires de chêne, lavande pas bien méchante, et si tendre !

Chèvre-feuille,
Jasmin,
Lavande, je vous préfère à d'aucunes moins sorcières, fleurs trépassées, fleurs de jadis.

Quintefeuille, demoiselle élue par les cornues,
Piosne, dont les mains en mitaines sèment des ironies,
Saxifrage, tenace amour qui perce les cœurs les plus

durs, flèche à travers la pierre, sourire qui passe

entre les mailles des plus mornes grilles,
Quintefeuille,
Piosne et
Saxifrage, je vous préfère à de

plus dociles mystères, fleurs trépassées, fleurs de

jadis.

Blattaire, fleurs des jaunes ménagères,

Mollaine, fleur rabelaisienne

Persicaire, beauté dure, tison, flambeau au bout d'un

roseau, tout dans les yeux et rien au cœur,
Blattaire,
Mollaine,
Persicaire, je vous préfère aux plus

amoureux airs, fleurs trépassées, fleurs de jadis.

Monarde, poivre des mourantes amours,
Clématite, serpent qui s'enroule à nos âmes,
Quamoclit, fleur entonnoir, fleur danaïde, qui bois insoucieuse tout le sang de nos faibles cœurs, tant qu'il en reste un stygmate à tes lèvres,
Monarde,
Clématite,
Quamoclit, je vous préfère à des

chairs plus colombaires, fleurs trépassées, fleurs de jadis.

Dame d'onze heures, toute frêle sous ton blanc parasol,
Alysson, dont la belle âme s'en va toute en chansons,
Réséda, parfum des petites cousines, amours gamines,

rires adornés de perles fines,
Dame d'onze heures,
Alysson,
Réséda, je vous préfère

aux jambes les moins perfides, fleurs trépassées,

fleurs de jadis.

Gant
Notre-Dame, qu'on baise dévotement.
Argemone, fossette sur la main qu'on adore,
Eternelle, fragile opale à mettre au doigt de son amie,

pour qu'un reflet de lune amuse dans l'alcôve,
Gant
Notre-Dame,
Argemone,
Eternelle, je vous

préfère aux plus blanches mains, fleurs trépassées,

fleurs de jadis.

Flambe, cordiale flamme des torches mélancoliques,
Gladiolè, poignard tragique, rougi du sang des

héroïnes,
Serpentaire, colère des bras désenlacés, aspic sifflant

dans les cœurs vides, suicide !
Flambe,
Gladiolè,
Serpentaire, je vous préfère aux

yeux les plus épouvantés, fleurs trépassées, fleurs

de jadis.

Capucine, nonne souriante de souffrance, éclat des

secrets martyres,
Larmes de
Job, ô larmes pénitentes sous de pâles

paupières, tristes perles sur des joues obscures,

Aster, symbole amer des yeux mourants du
Christ,
Capucine,
Larmes de
Job,
Aster, je vous préfère aux

cœurs les plus sanglants, cœurs trépassés, cœurs de

jadis.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Remy de Gourmont
(1858 - 1915)
 
  Remy de Gourmont - Portrait  
 
Portrait de Remy de Gourmont


Biographie

Remy de Gourmonl est né le 4 avril 1858 à Bazoche-en-Houlmes (Orne).