Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Rémy Belleau

Tu n'estois pas ceste barque parlante - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Rémy Belleau





Tu n'estois pas ceste barque parlante Qui conduisoit la troupe de Jason, Pour conquester la Colchique toison, A frizons d'or jusqu'en terre pendante.



Tu n'estois pas ceste barque volante, Qui découvrit l'amoureuse poison D'une Sirène, allumant le tison Au plus profond d'une ame languissante :



Ny celle-là dont les pâlies nochers

Furent changez en croupes de rochers, Rochers sujets aux pointes de la foudre :



Mais bien tu fus celle qui au soufler D'un doux soupir, s'esvanouit en l'air, Le bois en feu, et les nochers en poudre.












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Rémy Belleau
(1528 - 1577)
 
  Rémy Belleau - Portrait  
 
Portrait de Rémy Belleau