Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Raymond Queneau

Village - Poéme


Poéme / Poémes d'Raymond Queneau





Accroupis aux accents des palabres vétustés

les promeneurs se reposent après l'ennui

le garde champêtre aime une fillette

que guettent les satyres écorchant les bois

le chrétien croit l'hypothèse croit

et les funambules appliqués croassent

les geôliers préparent les cordons

du travail excusé par la foi dans le père

d'une table ébauchée en sucre ou en cristal

un canard abolit le pied municipal

fier d'être vaincu le boucher mange et pleure

les radis roses rôdent autour du forain

la roulotte prépare aux arbres de la place

un siège pour leur ombre un voile pour leur face










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Raymond Queneau
(1903 - 1976)
 
  Raymond Queneau - Portrait  
 
Portrait de Raymond Queneau


Chronologie

Queneau est un véritable acrobate. Toute sa vie il a jonglé entre littérature et mathématiques, malice et gravité, tendresse et dérision, érudition et innocence, humour et amertume. Curieux de tout, il a eu également une ambition encyclopédique ( la liste des livres qu'il a lus et souvent relus, établie par lui même, comporte environ 10 000 titres) et une volonté d'effectuer une recherche permanen