Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Raymond Queneau

Trains dans la banlieue ouest - Poéme


Poéme / Poémes d'Raymond Queneau





Le traint court on ne sait où avec ses pattes longues comme le train court on ne sait où longues longues c'est dire comme

multivague
Togue le train sur belles railles bien en chair ah vive le chemin de fer roi des mâles et des malins

le train court court court court court court sur les mignonnes railles nues seins d'acier cuisses de satin bras étendus sur les traverses

cadavre exquis tu boive' encore tu boive' encor le vin mousseux la co la como la motive te tire encor par les cheveux

voici passer auprès de toi la douce enfant migne cervelle c'est ton grand train ton autocar ton camion lourd ton omnibelle



Nanterre et
Rueil qui donc arrueille qui donc arrueille les roseaux qui donc anterre qui donc anteillo larmes mucus odeurs et os

Suresne'
Asnière' on va-t-et-vient le long du fleuve aux bois méandres traîne la pierre aboie un chien sur des sentiers à la chair tendre

Saint-Goud
Croissy croix et cresson qui dans le ruisseau s'entreruise la fleur eux champs le champignon et la mousse qui s'amenuise

déjà née il meurt le jour déjà mort la nuit elle naît les trains courent à travers jour à travers nuit à travers nuée

les soleils d'hier près d'aujourd'hui ceux d'aujourd'hui déjà bien morts neige demain sèche avant-hier ru d'avenir coule en un puits

c'est la belle train des amours c'est la belle train des vacances elle mène jusqu'à la mort qui vient après convalescence













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Raymond Queneau
(1903 - 1976)
 
  Raymond Queneau - Portrait  
 
Portrait de Raymond Queneau


Chronologie

Queneau est un véritable acrobate. Toute sa vie il a jonglé entre littérature et mathématiques, malice et gravité, tendresse et dérision, érudition et innocence, humour et amertume. Curieux de tout, il a eu également une ambition encyclopédique ( la liste des livres qu'il a lus et souvent relus, établie par lui même, comporte environ 10 000 titres) et une volonté d'effectuer une recherche permanen