Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Raymond Queneau

Magie noire - Poéme


Poéme / Poémes d'Raymond Queneau





Profitant de la nuit voici le sale prophète
Empruntant un noir chemin où seul se promène
Fleuve embourbant les bois où nulle nulle fleur
Flamine embarbouillé de foie avec nulle nulle flamme

Prétexte que le soir lisant texte après texte
S'apprêtait à la solitude où lui inverse prêtre
Flânait terrifiant les démons et narguant les eflluences
Flavescentes triviales en enfer où dénigrantes et

[flambantes

Proue du destin mauvais malheur infect qui s'apprête
Prétendant dire les maux mais ignare du présent
Pourpre banalité vers les mots qu'il prononce

Fluide phonétique faux sons du guignon l'oriflamme
Flattant qui sourd néfaste orgueilleux de son flegme
Flétrisseur bonhomme il parait à tout moment flébile













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Raymond Queneau
(1903 - 1976)
 
  Raymond Queneau - Portrait  
 
Portrait de Raymond Queneau


Chronologie

Queneau est un véritable acrobate. Toute sa vie il a jonglé entre littérature et mathématiques, malice et gravité, tendresse et dérision, érudition et innocence, humour et amertume. Curieux de tout, il a eu également une ambition encyclopédique ( la liste des livres qu'il a lus et souvent relus, établie par lui même, comporte environ 10 000 titres) et une volonté d'effectuer une recherche permanen