Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Raymond Queneau

Le velours olfactif - Poéme


Poéme / Poémes d'Raymond Queneau





Le velours olfactif et grenu du dupont rouge

[lie-de-vinette étalé par plaques sous les marronniers des lumières

[descendantes drape le sort mortel des ombres tamisées des bourgeois

[frétillantes dans l'ombre de la ville où le tramway s'endort dans

[un bruit de clochettes

Il dort aussi la nuit tels ces véhicules en leurs dépôts

[lointains suburbain l'appel des timbres n'éveille pas le drap qui

[songe et rêve sans postérieur posé sur lui près des chaises qui dans

[le noir s'épongent comme un chien de chasseur au gibier qui le fuit du

[soir jusqu'au matin

Demain s'éveillera velours harpe des ongles crissement

[des paumes s'éveillera velours toujours velours et les garçons

[herbus pieds noirs



gèmeront sur ses pattes la neige des bois passés au

[laminoir tandis que le jour épargne encor le creux sordide de

[ces atomes










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Raymond Queneau
(1903 - 1976)
 
  Raymond Queneau - Portrait  
 
Portrait de Raymond Queneau


Chronologie

Queneau est un véritable acrobate. Toute sa vie il a jonglé entre littérature et mathématiques, malice et gravité, tendresse et dérision, érudition et innocence, humour et amertume. Curieux de tout, il a eu également une ambition encyclopédique ( la liste des livres qu'il a lus et souvent relus, établie par lui même, comporte environ 10 000 titres) et une volonté d'effectuer une recherche permanen