Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Raymond Queneau

Aspects récents du moyen age - Poéme


Poéme / Poémes d'Raymond Queneau





Plus pars que ne furent les roses

qu'apportèrent les
Paladins

des valets dont nul ne dispose

préparont d'étonnants festins

aux
Rois aux
Reines et aux
Nombres

cinquante-deux serfs du destin



Le feu du sol qui se révèle par la froideur des étincelles de ces lames d'or et d'argent tisse de métal et de laine on étendard se transformant en un torchon sali de haine



Les rues désertes accomplissent la réalité des chemins le ciel flambe pour que rougissent les physionomies sans destin attendant l'heure qui approche de l'ombre que jette une main











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Raymond Queneau
(1903 - 1976)
 
  Raymond Queneau - Portrait  
 
Portrait de Raymond Queneau


Chronologie

Queneau est un véritable acrobate. Toute sa vie il a jonglé entre littérature et mathématiques, malice et gravité, tendresse et dérision, érudition et innocence, humour et amertume. Curieux de tout, il a eu également une ambition encyclopédique ( la liste des livres qu'il a lus et souvent relus, établie par lui même, comporte environ 10 000 titres) et une volonté d'effectuer une recherche permanen