Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Pierre de Ronsard

Sonnet ii - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Pierre de Ronsard





Meschantes nuicts d'hyver, nuicts filles de
Cocyte *
Que la terre engendra d'Encelade** les seurs,
Serpentes d'Alecton***, & fureur des fureurs,
N'aprochez de mon lict, ou bien tournez plus vite.



Que fait tant le soleil au giron d'Amphytrite ?
Levé toy, je languis accablé de douleurs,
Mais ne pouvoir dormir c'est bien de mes malheurs
Le plus grand, qui ma vie & chagrine & despite.



Seize heures pour le moins je meurs les yeux ouvers,
Me tournant, me virant de droit & de travers,
Sus l'un sus l'autre flanc je tempeste, je crie,



Inquiet je ne puis en un lieu me tenir,

J'appelle en vain le jour, & la mort je supplie,
Mais elle fait la sourde, & ne veut pas venir.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Pierre de Ronsard
(? - 1585)
 
  Pierre de Ronsard - Portrait  
 
Portrait de Pierre de Ronsard


Biographie

1524
- (10 ou 11 septembre) : naissance au château de la Posson-nière (Couture, Loir-et-Cher).

Orientation bibliographique