Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Pierre de Ronsard

Hymne de la mort - Poéme


Poéme / Poémes d'Pierre de Ronsard





...
Que ta puissance, ô
Mort, est grande et admirable!

Rien au monde par toi ne se dit perdurable,

Mais, tout ainsi que l'onde à val des ruisseaux fuit

Le pressant coulement de l'autre qui la suit,

Ainsi le temps se coule, et le présent fait place

Au futur importun qui les talons lui trace.

Ce qui fut, se refait; tout coule, comme une eau,

Et rien dessous le
Ciel ne se voit de nouveau,

Mais la forme se change en une autre nouvelle,

Et ce changement-là,
Vivre, au monde s'appelle,

Et mourir, quand la forme en une autre s'en va.

Ainsi, avec
Vénus, la
Nature trouva

Moyen de ranimer, par longs et divers changes,

La matière restant, tout cela que tu manges;

Mais notre âme immortelle est toujours en un lieu,

Au change non sujette, assise auprès de
Dieu,

Citoyenne à jamais de la ville éthérée,

Qu'elle avait si longtemps en ce corps désirée.



Je te salue, heureuse et profitable
Mort,
Des extrêmes douleurs médecin et confort.
Quand mon heure viendra,
Déesse, je te prie,
Ne me laisse longtemps languir en maladie,
Tourmenté dans un lit; mais puisqu'il faut mourir,
Donne-moi que soudain je te puisse encourir, [Prince,
Ou pour l'honneur de
Dieu, ou pour servir mon
Navré d'une grand plaie au bord de ma province.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Pierre de Ronsard
(? - 1585)
 
  Pierre de Ronsard - Portrait  
 
Portrait de Pierre de Ronsard


Biographie

1524
- (10 ou 11 septembre) : naissance au château de la Posson-nière (Couture, Loir-et-Cher).

Orientation bibliographique