Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Philippe Desportes

Sonnet xl - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Philippe Desportes





Sur les abysmes creux des fondemens poser
De la terre pesante, immobile et féconde,
Semer d'astres le
Ciel, d'un mot créer le monde,
La mer, les vents, la foudre à son gré maistriser.



De contrarietez tant d'accords composer,
La matière difforme orner de forme ronde,
Et par ta prévoyance en merveilles profonde,
Voir tout, conduire tout, & de tout disposer.



Seigneur, c'est peu de chose à ta majesté haute :
Mais que toy,
Créateur, il t'ait pieu pour la faute,
De ceux qui t'offensoyent en croix estre pendu,



Jusqu'à si haut secret mon vol ne peut s'estendre,
Les
Anges, ny le
Ciel ne le sçauroyent comprendre,
Apprend-le-nous,
Seigneur, qui l'as seul entendu.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Philippe Desportes
(1546 - 1606)
 
  Philippe Desportes - Portrait  
 
Portrait de Philippe Desportes