Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Philippe Delaveau

Xcviii - Poéme


Poéme / Poémes d'Philippe Delaveau





La terre pour la première fois porte la chair de
Dieu

Dans le repli du caveau nocturne.
Les racines

De l'arbre herculéen, de l'arbuste à fruit rouge,

Aux profondeurs de la ténèbre, le bercent.
Quel subit

Grondement derrière la pierre close?
Un éclair engendré

Au creux de l'ombre tonne, du mort ayant soudain

Dépossédé la mort, laquelle séparée, tourbillonne parmi

Les feuilles colportées par le vent.

Les sources ont frémi, les lointains camps des astres

Se répondent sur l'océan jusqu'aux rivages

D'où s'élance un navire, après l'aurore.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Philippe Delaveau
(1950 - ?)
 
  Philippe Delaveau - Portrait  
 
Portrait de Philippe Delaveau


Eléments de bibliographie