Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Philippe Delaveau

Chant de pâques - Chanson


Chanson / Poémes d'Philippe Delaveau





Lorsque le crépuscule du matin

S'unit aux nuits crépusculaires,

Alors nous verrons poindre la paix promise.

La paix soit avec vous pour une nuit sans fin,

La nuit de haut large et lumière.

Sur les tombes ouvertes s'ébroue le matin,

Et le vent fuyant conduit au couchant

La mort soumise et solitaire.

Les nuits vieilles s'enfuient, l'angoisse et tant de crainte.

Alors nous avions peur : qui grince dans la porte;

Qui rôde autour de l'arbre gris; au fond

De nous, des inconnues hostiles nous adressaient des signes.

Enfin s'unit le jour à la nuit douce en
Lui,

Nuit renversée de l'ombre, et convertie

Pour les yeux seuls qui contemplent quand

Les autres se ferment.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Philippe Delaveau
(1950 - ?)
 
  Philippe Delaveau - Portrait  
 
Portrait de Philippe Delaveau


Eléments de bibliographie