Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Philippe Delaveau

Art poétique - Poéme


Poéme / Poémes d'Philippe Delaveau





Et tu disais, mais savions-nous comprendre? le poète

Est celui, dans la liesse, qui jonche de rameaux,

La terre où s'avance l'ânon du
Seigneur;
Jérusalem

Tremble dans la lumière, délivrée de la pesanteur

Accablante du mal.
Nous avions pressenti

Sa céleste beauté; son diadème sanglant

Scintille étrangement au-dessus des villes.
Le poème

Étend la charité de ses syllabes, la douceur

De sa musique sur l'asphalte où passe le roi glorieux

Des futures douleurs.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Philippe Delaveau
(1950 - ?)
 
  Philippe Delaveau - Portrait  
 
Portrait de Philippe Delaveau


Eléments de bibliographie