Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Paul Neuhuys

Trèfle blanc - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Neuhuys





Aux noces de
Trèfle
Blanc et de
Valériane
Rouge régnait une atmosphère étrange
On reconnaissait dans l'assistance en uniforme d'apparat le général
Aspidistra celui-là même qui brisa la dictature des pariétaires.
Pulsatille et
Marjolaine venues du haut des
Pyrénées pour célébrer cet hyménée tenaient la traîne de la mariée.
On se montrait du doigt la famille
Géranium,
Véronique, toujours petite fleur bleue...

Mais tandis que des hymnes d'allégresse remplissaient la nef étonnée
Valériane était plus rouge de honte que de plaisir car elle entendait gémir dans un point d'orgue grégorien gémir, gémir la
Dauphinelle fille d'amour, fille de rien par
Trèfle
Blanc abandonnée à la
Sagesse-des-Chirurgiens.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Neuhuys
(1897 - 1984)
 
  Paul Neuhuys - Portrait  
 
Portrait de Paul Neuhuys