Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Paul Neuhuys

Soupirs - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Neuhuys





Agnès a la peau si blanche, si roses ses lèvres d'œillet, que pour lui baiser les hanches un ange s'est agenouillé.



Près de mon
Isabeau ah! que la terre est belle.
Près de mon
Isabelle ah! que le monde est beau.



Octobre chaud, harpes éteintes: quelle oasis d'oisiveté...



Étoile filante, je fais un vœu: voir le sein nu de
Dorothée.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Neuhuys
(1897 - 1984)
 
  Paul Neuhuys - Portrait  
 
Portrait de Paul Neuhuys