Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Paul Neuhuys

Rabelais1ana - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Neuhuys





Rabelais dans sa wunderliche
Weinstube jouit pantagruéliquement de toutes ses facultés
Connaître six langues, rétablir les jeux olympiques boire à tire-larigot, peloter en attendant partie



Le confort loin d'augmenter détériore le goût de vivre
Feindre l'allure d'une guimbarde qui vacille:
Oum ta ta poum ta ta poum poum poum à faire déglinguer tout le clavier du rire



Pousser l'hilarité phonétique

jusqu'à l'éclatement de l'écriture

et nec petetin petetac tic torche

la tubéreuse de l'abbaye, l'azalée de
Thélème



Charles-Quint dont le sceptre était une fourchette un empire où le soleil ne se couche plus
Pomme demi-pomme quart de pomme pomme pomme l'homme est un grand petit bonhomme



Un souci se balançait d'insouciance parce qu'il était amoureux

et ne se souciait de nulle autre science que de sonner midi à deux



C'était un vieil
Anglais surnommé
Biblio pour la bonne raison qu'il ne savait se taire et à qui l'on disait, lorsqu'il parlait trop haut:
Biblio-thé-caire



Allons, ne pleurez pas, nous dit la ferblantière

en rajustant ses bigoudis et s'en aille un chacun gagner sa chacunnière

au château de
Salmigondis













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Neuhuys
(1897 - 1984)
 
  Paul Neuhuys - Portrait  
 
Portrait de Paul Neuhuys