Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Paul Neuhuys

Le clavecin indiscret - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Neuhuys





J'ai connu autrefois une jeune fille qui s'appelait
Paule et qui appuyait doucement sa tête sur mon épaule.



Elle avait connu jadis un garçon qui s'appelait
Roger mais sur lequel je préférais ne pas l'interroger,

car il est bon parfois de laisser la tristesse

s'installer dans notre cœur comme une bonne hôtesse.



Elle aimait me fermer la bouche en disant combien j'avais

[tort de ne jamais vouloir me ranger du côté des plus forts.



Un jour, je la
Vis en proie à une grande épouvante: elle avait rêvé qu'on voulait l'enterrer vivante.



Alors je la pressai, contre mon cœur, à se donner... sans égard pour son col de reps amidonné.



Et comprenant qu'elle voulait faire siennes les aspirations d'une âme musicienne,

ce soir-là, nous restâmes dans notre coin

à déchiffrer les «Leçons des
Ténèbres» de
Couperin.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Neuhuys
(1897 - 1984)
 
  Paul Neuhuys - Portrait  
 
Portrait de Paul Neuhuys