Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Paul Neuhuys

Interlude - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Neuhuys





Les femmes vous aiment parfois pour peu de chose pour un mol dit au hasard dans lequel elles voient un

[présage pour la sonoriré d'une voix chaude
Killing and chilling my
Annabel
Lee
Cafardeux, cauchemardeux, cadavéreux
Poe les aimait avec une tendresse de spectre
Nerval cherchait à retrouver sur le vivantes le sourire surnaturel entrevu sur les lèvres d'une morte
Et c'est après avoir planté deux rosiers sur la tombe de
Clarisse que
Novalis voit dans les fleurs des êtres entièrement poétiques alors qu'elles ne sont qu'antennes nuptiales dont les effluves colorés embaument à mourir.
Du côté des morts nous serons moins seuls.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Neuhuys
(1897 - 1984)
 
  Paul Neuhuys - Portrait  
 
Portrait de Paul Neuhuys