Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Paul Neuhuys

Impression - Chanson


Chanson / Poémes d'Paul Neuhuys





Sur cette toile de
Jouy sont peints des fruits épanouis et des oiseaux qui disent: oui... à tous ces fruits épanouis.
Oyez ce concert inouï: la jungle chère aux colibris, la jonque où jongle un ouistiti et des poissons dont les ouïes sont comme des joailleries du jeu des océans jaillies.
Le fossé plein de pissenlits, la fille aux fesses réjouies et la marchande d'oubliés sous le chêne de
Saint
Louis.
Jean qui pleure et
Jean qui rit, la ballerine qui obvie à la fadeur de la vie, et toutes lois désobéies, quel coloris, quel coloris!
J'en ai le cœur tout ébloui de cette toile de
Jouy et de
Thélème l'Abbaye n'aura jamais tant qu'aujourd'hui ouï
Jouy dire:
Jouis...











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Neuhuys
(1897 - 1984)
 
  Paul Neuhuys - Portrait  
 
Portrait de Paul Neuhuys