Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Paul Neuhuys

élégie - Poéme


Poéme / Poémes d'Paul Neuhuys





En ai-je entre mes bras tenu des femmes nues, blanches filles de l'air, doux fantômes charnels que j'ai couchés sur des draps fins comme l'hermine fantômes inquiets du sort de l'univers.



Bibiane,
Halisca,
Melchiade,
Ermelinde,
Artémone,
Strobule, Éleusine,
Lyra,
Dorippe,
Marcabel,
Aglaure,
Mysargyde,
Diabole, Érotie,
Hungère et
Pardalisque.



Feux roses qui glissez sur une herbe brumeuse comme une étrange fresque étrusque et proustienne, et toi,
Sophoclidisque, et toi,
Lemnishélène, et
Lyconide que j'oubliais, la lépreuse...











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Paul Neuhuys
(1897 - 1984)
 
  Paul Neuhuys - Portrait  
 
Portrait de Paul Neuhuys