Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Mohammed Dib





Naissance: 21 juillet 1920
Décès: 2 mai 2003

Mohammed Dib (Tlemcen, 21 juillet 1920 - La Celle Saint-Cloud, 2 mai 2003) est un écrivain algérien de langue française, auteur de romans, de nouvelles, de pièces de théâtre, de contes pour enfants, et de poésie.

Né à Tlemcen, vieille ville de l'ouest de l'Algérie, passé par l'école normale d'Oran, Mohammed Dib est instituteur pendant la Seconde Guerre mondiale. Puis il devient comptable. Un moment interprète auprès des armées alliées à Alger, il est enfin employé comme dessinateur dans une fabrique de tapis. Il côtoie Kateb Yacine à Alger républicain, où il est journaliste en 1950-1951. Il a déjà commencé à écrire des poèmes et des textes brefs, et prépare la rédaction d'une trilogie romanesque où se révélerait le destin réel de l'Algérie. Le premier volume, La Grande Maison, paraît en 1952 ; le deuxième, L'Incendie, dont le titre semble prémonitoire, sort en 1954, quelques mois avant le déclenchement de l'insurrection algérienne. [ Lire la biographie de Mohammed Dib]


Tous les poèmes de Mohammed Dib (poésie)






Poémes

Plus lourde eau
Primauté d'être
L'entre être
Plus clair visage
Raisons de l'aube
Clair d'œil
Vive neige
Feu instant
L'arbre-haleine 1
L'arbre-haleine 2
L'arbre-haleine 3
œuvre de mer
Plus cher vaut
Inventaire
Les roses
La chose
Le ballon
La colline
Les pies
Manger
Les mots
Le chien
Le cri
La place
Les odeurs
L'autre
Le fleuve
Elle
Les marches
Le moment
Les loups
La pomme
En avant marche
La mère
La lune
Tir
La balle
Le bouquet
La ficelle
La chaleur
La dernière chose
Ailleurs
La neige
L'eau
Le regard
Eux
La femme
Le ciel
Sommeil
Les portes
Le visiteur
Quelqu'un
La corneille
Le papillon
Le chemin
Oui
La maison
Ailes
Le mur
Fin de jour
Le dormeur
Noir
Le fou
Le banc
étrangere
Les inconnus
La fête
Les notes
La route
Pluie
Le miroir ii
Marcheurs
L'orage
Le parfum
Le rire
Le sourire
La danseuse
Le masque
Le sang
Le passant
Ils
Loin
Le silence
Face
Le désert
Le dernier
Les chanteurs
La fleur
La pierre
Les pas
La fin
La guerre
L'arête native
Traversées
L'encan
Solitude
Fractures
Le temps interdit
Le passe-voix
Meilleure part
L'épreuve du nom
Le regard pour ombre
Figure pour un désert
Plus fait ombre
énigme là
Annonce vive
Célébration
L'ère sauvage
Traque noire 1
Traque noire 2
Traque noire 3
Sérénité consumée
Criées
Je d'ombre
L'heure et la question
De par le vent
Vous torrents
Qui a marcheur pour nom
E silence
Pastorale
O ombra del morir
Ombre gardienne, 1
Ombre gardienne, 2
Ombre gardienne, 3
L'aube point
Heure folle
Une voix
Sur la terre, errante
éléments
Méridienne
Contre-jour
Terre d'ombre
Port
Complainte
Les bonnes dames
étranger
Les statues
Après-midi au bois
Tel jour
Anvers
Printemps
Les phases de la nuit
Belle d'ailleurs
Tànzerin
Comme si je rêvais
Paysage parisien
Sur la mort de nezval
été d'elle
Véga
Vivre aujourd'hui
Chant pour elsa
Ponts
L'oubli
Ouvrir
La bete
L'echelle



Chansons

Le chant du sable
Sur une béance
Soleil plus blanc
Cris écrits
Femme au-delà
Ile légère
Incessible
Femme première
Même chose en rouge







Articles littéraires au sujet de Mohammed Dib


     

    Poètes contemporains Mohammed Dib (1920 - 2003)



    1000 A.D. 1869 1897 1907 1914 2019 A.D.

    André Gide
    (1869 - 1951)
    Louis Aragon
    (1897 - 1982)
    Roger Gilbert-Lecomte
    (1907 - 1943)
    Georges Henein
    (1914 - 1973)
     

     

    Contact - Membres - Conditions d'utilisation

    © WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



    Mohammed Dib
    (1920 - 2003)
     
      Mohammed Dib - Portrait  
     
    Portrait de Mohammed Dib


    Biographie

    Mohammed Dib a traversé toute l'histoire de la littérature algérienne de langue française, et il y occupe une place particulière et éminente. Il appartient d'abord au courant réaliste de la première génération d'auteurs maghrébins, qui veut témoigner contre la situation coloniale. Mais son œuvre évolue vite et donne une place plus large aux jeux de l'imaginaire, avant d'aboutir, dans les années 19

    Bibliographie

    La Grande Maison, roman, Le Seuil, 1952 et Points Seuil. Prix Fénéon, 1953.
    L'Incendie, roman, Le Seuil, 1954 et Points Seuil.
    Au café, nouvelles, Gallimard, 1955; Sindbad, 1984.
    Le Métier à tisser , roman, Le Seuil, 1957 et Points Seuil.
    Un Été africain, roman, Le Seuil, 1959.
    Baba Fekrane, contes pour enfants, La Farandole, 1959.
    Ombre gardienne, p