Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Michel Leiris

Rêves - Poéme


Poéme / Poémes d'Michel Leiris





Deux nuits, deux rêves, — et dans une parcelle de chacun une légère flaque de beauté que je n'aurai garde de renier. Douceurl Le pacte serait-il renoué?

Sur une mer calme un long palais, planté vers l'horizon comme une île. Un blason d'or au centre du fronton — lignes droites si claires, si pures, si nobles! — et sous l'éclat de ce blason (mien miroir, complice de mes rêves) un grand vaisseau toutes voiles déployées, rondes sous le vent et teintes en rouge, tels ces rochers dont les croupes rouges montent au fond.



Dans une ville où je traîne avec des aventures, des craintes, des amis, — un soudain coin d'Orient. Ciel bleu sur les maisons framboise. Hautes fenêtres en demi-cintre, et la dentelle de leurs pilastres délicats... Et cette fille brune — si belle — marchant pieds nus sur le sol frais de la chaussée...

Deux flaques très douces, deux flaques sous ma paupière pour éclairer mon œil. Deux sources vives pour mon réveil... Bonheurl le pacte serait-il renoué?

Mais le squelette, le lansquenet aux coutures blanches qui veille au centre de nous-mêmes pour — d'une imperceptible poussée — nous rappeler à Tordre chaque lois qu'Û convient, ne permet pas que cela soit ainsi.,.



Amour, pourquoi tes vagues dorées me gonflent-elles si c'est pour rejeter — sur la grève acre et chargée d'algues de ma vie — ma peau, ma sueur, mon ventre, mes prunelles, bétail tremblant des noyées de féeries?










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Michel Leiris
(1901 - 1990)
 
  Michel Leiris - Portrait  
 
Portrait de Michel Leiris


La vie et l\'Œuvre de michel leiris

Né à Paris en 1901, Michel Leiris commence à écrire vers l'âge de vingt ans, bientôt soutenu par son aîné, le peintre André Masson, qui lui découvre tout un univers. Dès 1924, l'année où André Breton publie le Manifeste du surréalisme, il participe à ce mouvement, dont il se séparera en 1929, sans renoncer aux buts de total affranchissement psychologique et social que les surréalistes s'étaient as

Biographie / bibliographie

20 avril 1901 Naissance à Paris