Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Michel Leiris

Hommage a picasso - Poéme


Poéme / Poémes d'Michel Leiris





D'un coup de fouet

l'air tue les meubles et les offre en tranches bien saignantes à la servante qui court les ruelles attristées perdues en lacis de viscères comme des bas à jamais démaillés

Les pelotons de laine qui se dessèchent

dans les hauteurs

n'ont pas besoin d'une calèche

d'entrepreneur

pour devenir des folles ardentes et des baise-moi-à-

babouche-que-veux-tu des caniveaux qui mènent droit au pôle à cette heure où toutes les mains gèlent dans des cachots

Les outils quotidiens fientent des astres et les astres le leur rendent bien



Ils débarrassent leurs entrailles des fruits vidés

et des corps dévorés vaille que vaille par la fenêtre aux yeux cyniques dont les boiseries humides épient

Flocons d'ivoire
Cruches aux lèvres de soie
Vitres automatiques
Tapis tombants
Sautes de vent
Cathédrales les horizons se haussent lentement et abandonnent tout leur charme

Paraissent alors les pointes dénudées

crucifixion d'un comptable à faux col sur les colonnes de son bilan

ossements d'une chambre aux lambris dédorés

marée saumâtre qui charrie des vertèbres

des lambeaux de vêtements usés dont la corde transparait et s'illumine

comme parfois s'éclairent dans l'eau trouble des abîmes

les arêtes de poissons

arêtes sonores qui transmettent les remous et les transforment tenaille après tenaille (Tenaille d'eau douce, n'est-ce pas un très bel instrument?) en chansons tendres qui se nichent sur ces étagères que les cœurs constellés échafaudent au sommet des haubans










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Michel Leiris
(1901 - 1990)
 
  Michel Leiris - Portrait  
 
Portrait de Michel Leiris


La vie et l\'Œuvre de michel leiris

Né à Paris en 1901, Michel Leiris commence à écrire vers l'âge de vingt ans, bientôt soutenu par son aîné, le peintre André Masson, qui lui découvre tout un univers. Dès 1924, l'année où André Breton publie le Manifeste du surréalisme, il participe à ce mouvement, dont il se séparera en 1929, sans renoncer aux buts de total affranchissement psychologique et social que les surréalistes s'étaient as

Biographie / bibliographie

20 avril 1901 Naissance à Paris