Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Michel Leiris

Décor - Poéme


Poéme / Poémes d'Michel Leiris





Lorsque les tables souillées par de sales agapes
Benteut leur bois se hérisser

le velours des écrins s'éraille sous la poussée trop lourde des bijoux aux arêtes émoussées par la fatigue des orgies



Les diamants se taisent dans leur cage étoffée

plus épaisse que toute la terre momentanée de draps

sous laquelle ton corps illuminé s'ensevelit



Il faudrait déjouer une triple couche d'embûches pour parvenir jusqu'à cette miraculeuse chair polie fragment lunaire que toutes les forces rayonnées des

ossements jointes en ce point unique ouvert au vide ou à la

plénitude de la blancheur sur un lin de tristesse ont engendré



Les lettres vieillies reposent au fond des tiroirs sans se distraire des arabesques qui les couvrent pattes de mouches misérables clouées aux pages par

la plume comme des papillons



A travers les vitres passent des bruits tamisés

des parfums multiples depuis celui du gaz qui se

consume au cœur des réverbères jusqu'à celui d'une joue très douce que mouillent des

larmes



Dehors c'est la chute sans limite des aigles amortis dans leur dégénérescence par un souvenir de plumes

raidies une descente lente d'écheveaux de laine où les griffes

s'empêtrent becs rivés à la malédiction yeux mesurant le trottoir

les caves piètres larges carcasses d'oiseaux s'incrustant dans la mollesse

du bitume tandis qu'un courant d'air chaussé de brume passe repasse siffle

se déhanche fraîche prostituée










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Michel Leiris
(1901 - 1990)
 
  Michel Leiris - Portrait  
 
Portrait de Michel Leiris


La vie et l\'Œuvre de michel leiris

Né à Paris en 1901, Michel Leiris commence à écrire vers l'âge de vingt ans, bientôt soutenu par son aîné, le peintre André Masson, qui lui découvre tout un univers. Dès 1924, l'année où André Breton publie le Manifeste du surréalisme, il participe à ce mouvement, dont il se séparera en 1929, sans renoncer aux buts de total affranchissement psychologique et social que les surréalistes s'étaient as

Biographie / bibliographie

20 avril 1901 Naissance à Paris