Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Michel Deguy

L'iconoclaste - Poéme


Poéme / Poémes d'Michel Deguy





Plutôt que de rien comme
Guillaume
Je puis écrire un poème avec tout-et-rien
En tout rien tout bonheur
Est-ce cela que l'on attend ?



Tu seras réduit en temps

Sablier ton corps passe en âme

Ton âme distendue

Poussière maintenant heure par heure

Tout devient temps.
Le temps se perd

La mort étend sa pulvérisation

Que restera-t-il entre les seins de la parenthèse ?

Tes dernières paroles



En quoi croit la croyance,

En l'expressivité

Et qu'un dehors veut dire...

Que regardent-ils ?

Ce qui les regarde

— c'est le stade du visage.



Que ton visage n'exprime rien

Je souhaite que s'y annule la différence

Entre un dedans et un dehors

Nous savons



Que le temps a duré des millions d'années ; que le soleil mourra ; qu'il n'y a pas d'autochtonie ; rien que de l'errance et de l'évolution.
Pas de création, pas de propriétaire, pas d'élection.
Il faut refonder sur l'Ecclésiaste — c'est-à-dire ne plus fonder.



Et de même que le singe de
K. cherchait un sortie hors du simiesque dans « l'humain », de même : l'homme se dégagerait en cherchant une sortie de secours hors de l'humain dans le non-humain.
Qu'est-ce que le non-humain, qui n'est certes pas l'inliumain ?
Il nous faut aller là où nous ne sommes jamais allés, sans retour.



Trans-en-danse

Le trans est la fiction

Comme si là-bas était au-delà

D'au-delà nul ne revient

Mais de là-bas comme si d'au-delà

Où il nous faut aller en connaissance de comme

Fiction tenue d'un outre-lieu

D'où le monde sera au ciel comme sur la terre

Je cherche par où l'être-comme n'est pas l'être-

à-'image.
Cherchant comme quoi il est et à quoi ressembler,

l'homme-nous



n'aura plus en tête cette assimilation au fac-similé de

son simili.
Ne plus imaginer veut dire ici que la forme

humaine qui tire en avant ne soit plus une forme pour les yeux qui

nous en mette plein la vue.

Le principe est celui de l'hospitalité

La poésie est l'hôte (du poème) de la circonstance

Quelle est la circonstance,

Mais voici l'essence de l'hôte :

On ne sait pas
QUI c'est

— c'est la vieille
Démeter méconnaissable

Au foyer brillant de
Céléos

Qui trempe en secret l'enfant

Dans un bain de braise

Les deux hôtes recevraient

L'un de l'hôte une identité ?

La relation leur apprend la manière d'être

L'imagination est l'hôte de l'inconnaissable

Ayant plongé au fond de l'inconnu

Elle en revient en poèmes chez les humains

Leur dit avec les images

C'est inimaginable, mais c'est comme ça.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Michel Deguy
(1930 - ?)
 
  Michel Deguy - Portrait  
 
Portrait de Michel Deguy


Biographie / Œuvres

Michel Deguy, né en 1930 à Paris, est professeur à l'Université de Paris VIII.
Président du Collège International de Pliiloso-phie de 1989 à 1992, il préside la Maison des écrivains (jusqu'à fin 1998) et le Centre International de poésie de Marseille. Il est rédacteur en chef de la revue Po&sie (Beliu), membre du comité de la revue Les Temps modernes. Après les prix Fénéon, Max Jacob et Ma