Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Michel Deguy

La leçon de botanique - Poéme


Poéme / Poémes d'Michel Deguy





Chaque arbre ici résout un problème « le mieux possible » — inventant ainsi le meilleur des mondes.

Cette solution de lilas-doubles couleur de lèvres enfantines, c'est elle qui nous induit à parler d'un énoncé; à la reconstituer : « comment exhausser le long des chemins des paumes très chargées ; comment tresser la plus belle couronne ; comment édifier, le plus beau, un premier degré de l'échelle des choses jusqu'au cintre des nuages et plus loin jusqu'au faîte nocturne absolument éloigné ? »



Au tournant de l'hiver il y eut l'esquisse de l'arbre qui essayait autour de lui à grands traits noirs la masse qu'il allait composer, préparait le lieu, se disposait, accrochant de beaux emplacements pour les fleurs.

Mais quoi ! serons-nous l'ethnologue des arbres ? Nous attaquerons-nous au verger pour le réduire en structures ? Leibniz, qui expliquait le platane à la marquise, se doutait-il qu'on en allait dessécher les feuilles dans un gros volume de mathématiques jusqu'à ce qu'apparussent de calculables morphèmes de platane ?



Ce bouquet d'arbres ici, tout à fait imprévisible, totalement nécessaire, le calcul le rattrape, le domestique. Le jeu du monde est pris en compte par les mathématiciens. Ils voudraient bien ne pas se contenter d'attendre et d'observer les solutions, mais plutôt à jamais par avance planifier le grand jeu de notre histoire.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Michel Deguy
(1930 - ?)
 
  Michel Deguy - Portrait  
 
Portrait de Michel Deguy


Biographie / Œuvres

Michel Deguy, né en 1930 à Paris, est professeur à l'Université de Paris VIII.
Président du Collège International de Pliiloso-phie de 1989 à 1992, il préside la Maison des écrivains (jusqu'à fin 1998) et le Centre International de poésie de Marseille. Il est rédacteur en chef de la revue Po&sie (Beliu), membre du comité de la revue Les Temps modernes. Après les prix Fénéon, Max Jacob et Ma