Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Michel Deguy

Genealogie du vivant - Poéme


Poéme / Poémes d'Michel Deguy





L'aïeul des grottes; il apprivoise les dieux; il les hospitalise : aïeul des grottes, thaumaturge : il cite les dieux à paraître dans le temple des masques; il miraculé l'invisible.

Une fois accueillis, prétendant les servir, il les laisse périr lentement ;

il pend aux murs les dépouilles ; il en confie le soin aux cérémoniaires ;

de son côté il vaque : « il déserte les autels ».

Son dernier petit-fils : il mourut faute de pouvoir se rendormir, après dix jours et dix nuits de fuite dans un espace à chaque heure plus giboyeux en cadavres.

L'insomnie acharnée rouillait ses joues.



Il mourut les yeux brûlés, la peau rouge, les cheveux fumants ; aveugle et salé.

Sa sœur, ultime aussi, avait été une citadine fameuse par l'énormité de ses seins. Les guides la signalaient d'une étoile, et beaucoup de touristes désiraient la visiter.

Ses prix n'étaient pas provinciaux. Pour le, demi-tarif cependant on pouvait obtenir qu'elle ouvrît la serre et parfois qu'elle tolérât qu'on caressât les plus beaux fruits de son jardin.

Elle soulevait les cloches de soie où couvait la maturation splendide. Les jumeaux considérables oscillaient, mats, poreux, coiffés de figues. Le voyageur croyait entendre la douce musique de ces sphères.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Michel Deguy
(1930 - ?)
 
  Michel Deguy - Portrait  
 
Portrait de Michel Deguy


Biographie / Œuvres

Michel Deguy, né en 1930 à Paris, est professeur à l'Université de Paris VIII.
Président du Collège International de Pliiloso-phie de 1989 à 1992, il préside la Maison des écrivains (jusqu'à fin 1998) et le Centre International de poésie de Marseille. Il est rédacteur en chef de la revue Po&sie (Beliu), membre du comité de la revue Les Temps modernes. Après les prix Fénéon, Max Jacob et Ma