Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Michel Deguy

Complainte du kervert - Poéme


Poéme / Poémes d'Michel Deguy





Ce que la houle entonnait du plus loin
Le vent le transmettait bien plus loin que la grève

Les pins c'était la mer allée avec le vent
Sous les souffles cédait un pan de tamaris
Lentes paissaient les bêtes aux yeux trop séparés

Dont la frayeur s'apaise entre nos mains

L'errant déchaux aux mains fanées
Environné de ruines et des cris des oiseaux
L'homme qui se défait et se refait
En un point de stupeur qui découpe le temps
Ce qui dure se montre à lui sous son dernier visage

Oli désastre de choses muettes
Oh blessure en un corps d'être une bouche momwnte

Où s'enlisent et se perdent

Trop de voix étrangères qui cherchaient une entente.

Le marcheur aujourd'hui a désappris les pierres

Pour lui le tout n'est plus ce grand cercle de vue











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Michel Deguy
(1930 - ?)
 
  Michel Deguy - Portrait  
 
Portrait de Michel Deguy


Biographie / Œuvres

Michel Deguy, né en 1930 à Paris, est professeur à l'Université de Paris VIII.
Président du Collège International de Pliiloso-phie de 1989 à 1992, il préside la Maison des écrivains (jusqu'à fin 1998) et le Centre International de poésie de Marseille. Il est rédacteur en chef de la revue Po&sie (Beliu), membre du comité de la revue Les Temps modernes. Après les prix Fénéon, Max Jacob et Ma