Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Michel Deguy

Aide mémoire - Poéme


Poéme / Poémes d'Michel Deguy





Ce qui a lieu d'être
Ne va pas sans dire

Ce qu'on ne peut pas dire...
Il faut l'écrire

La partie donne sur le tout
Qui donne la partie

Savoir à quoi ça ressemble
C'est notre savoir — non absolu

Il faut de la semblance
Pour faire de la contiguïté

Le poème est des choses prochaines
Qu'il faut aller chercher



La comparaison entretient l'incomparable
La distinction des choses entre elles
Poésie interdit l'identification
Pour la douceur du comme rigoureuse



Commun?
Comme-un
C'est tout comme
Faire comme si
C'était comme-un

Poésie se prive pour être-comme
Comme un amant dévore sans dévorer
Pour signifier la lettre de l'amour
Ut musica ut pictura ut poiesis

Contraint par corps grâce à la perte

A vicarier les sens en sens

Se privant de ce qui lui manque

Le poème en confie le défaut à sa langue

Pour que l'aveugle soit nommé le voyant



Nous ne nous en sortirons jamais
C'est ce que je nous souhaite mais
Pratiquer une issue de secours
Pour s'en tirer sans s'en sortir
Si tout a toujours échoué



Ne pas croire à la prison comme destin scellé

Croire à une possibilité de libération

Qui n'aurait pas de sens

Si nous n'étions pas (comme) des prisonniers »



Chemin qui ne mène nulle part
Sans issue est le sommet
Nous montrant que l'issue est

Qu'il n'y a pas d'issue

— pas d'issue donc hors paradoxe

De l'issue sans issue

Une libération conduit
De l'opinion patibulaire

(Un crétin dit que tous les autres sont des crétins)
Au paradoxe paradoxal

Nous sommes tous (comme) ceux que nous ne sommes pas



«
Changer le monde » ?
Non !

Oui : en lui-même disait
Baudelaire

C'est dire en sa figure par le comme

La fiction léthargise un lecteur

Vraisemblance l'attirant «au-dedans » du livre...

C'est pour qu'il puisse s'éveiller par

Homéopathie du
Lêthé

Repassant au-dehors en connaissance de comme

La sortie du livre dans le livre

Conduit un lecteur au seuil

Où l'hidalgo « abjure sa folie »

Et le lecteur s'éveille

Sortant du livre par le livre

Abjurant tout beau rôle et

Se rappelant quel artiste périt en
Quichotte



Quand sommes-nous nés ?

Altamira,
Athènes,
Rome,
Bethléem... ?



L'artiste en décide pour une re
Naissance

Où sommes-nous ?
La circonstance fait la relation
Le poème est citablc
Déférence préférence différence
Afférence

Les alchimistes ont hanté
La prima materia des enfants
Qui se rendent visibles
Les jointures des pavés

Enlevant au trafic le monde d'un jeu

Rien n'a changé

Tout localement

Est transformé
La poésie est alchimie de verbe si la croyance
Retournée comme de
Paracelse aux enfants de marelle

Joue le, poème figuratif

Pour un testament renouvelé













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Michel Deguy
(1930 - ?)
 
  Michel Deguy - Portrait  
 
Portrait de Michel Deguy


Biographie / Œuvres

Michel Deguy, né en 1930 à Paris, est professeur à l'Université de Paris VIII.
Président du Collège International de Pliiloso-phie de 1989 à 1992, il préside la Maison des écrivains (jusqu'à fin 1998) et le Centre International de poésie de Marseille. Il est rédacteur en chef de la revue Po&sie (Beliu), membre du comité de la revue Les Temps modernes. Après les prix Fénéon, Max Jacob et Ma