Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Max Elskamp

Suites dominicales - Poéme


Poéme / Poémes d'Max Elskamp





Dans une province de femmes honnêtes
Mon pauvre piano de cœur a joué
Un peu seulet dans l'appartement loué
Au clair des dimanches et des jours de fêtes.



Amour un peu las et très féminisé
En les temps qui furent d'aimer bien les bêtes
Pour parler d'hiver pour n'avoir pas osé
Auprès des heures de plus longs tête-à-tête



Avec des mains de pastel aux fleurs de fièvre
J'ai pris le parfum des dimanches d'été
Le long des grands'routes d'importunité
Sous les reproches aigris des cloches mièvres.



Aussi mais pour se resurvivre apaisé
Ai-je trop cru les choses vraies sans malice
Dans les lointains candides où les
Jocrisses
Mènent par les simples les foules pisser



Mais avec des grâces calmes de fèves reines,
Dans les belles robes des parfums d'été
Comme elles dansaient mes cousines germaines
Du côté de l'âme où l'on n'a pas aimé.












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Max Elskamp
(1862 - 1931)
 
  Max Elskamp - Portrait  
 
Portrait de Max Elskamp


Biographie / chronologie

1862
- Naissance à Anvers, rue Saint-Paul, de Max Elskamp.

Œuvres / orientation bibliographique

Œuvres