Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Marceline Desbordes-Valmore

La rose flamande - Poéme


Poéme / Poémes d'Marceline Desbordes-Valmore




C'est là que j'ai vu
Rose
Dassonville,
Ce mouvant miroir d'une rose au vent
Quand ses doux printemps erraient par la ville,
Ils embaumaient l'air libre et triomphant.



Et chacun disait en perçant la foule : "Quoi ! belle à ce point ?...
Je veux voir aussi..."
Et l'enfant passait comme l'eau qui coule
Sans se demander : "Qui voit-on ici ?"



Un souffle effeuilla
Rose
Dassonville.
Son logis cessa de fleurir la ville,
Et, triste aujourd'hui comme le voilà,
C'est là !

Rue de la
Maison de
Ville, à
Douai.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Marceline Desbordes-Valmore
(1786 - 1859)
 
  Marceline Desbordes-Valmore - Portrait  
 
Portrait de Marceline Desbordes-Valmore


Biographie / Œuvres

Née à Douai en 1786, elle devient chanteuse puis comédienne et elle épouse en 1817 un certain Valmore, acteur dont elle fera passer le nom à la postérité.

Chronologie