Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Marceline Desbordes-Valmore

Cigale - Poéme


Poéme / Poémes d'Marceline Desbordes-Valmore





"De l'ardente cigale

J'eus le destin,
Sa récolte frugale

Fut mon festin.
Mouillant mon seigle à peine

D'un peu de lait,
J'ai glané graine à graine

Mon chapelet.



"J'ai chanté comme j'aime

Rire et douleurs ;
L'oiseau des bois lui-même

Chante des pleurs ;
Et la sonore flamme,

Symbole errant.
Prouve bien que toute âme

Brûle en pleurant.



"Puisque
Amour vit de charmes

Et de souci,
J'ai donc vécu de larmes,

De joie aussi, À présent, que m'importe !

Faite à souffrir,



Devant, pour être morte.
Si peu mourir."

La chanteuse penchée

Cherchait encor
De la moisson fauchée

Quelque épi d'or,
Quand l'autre moissonneuse,

Forte en tous lieux,
Emporta la glaneuse

Chanter aux cieux.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Marceline Desbordes-Valmore
(1786 - 1859)
 
  Marceline Desbordes-Valmore - Portrait  
 
Portrait de Marceline Desbordes-Valmore


Biographie / Œuvres

Née à Douai en 1786, elle devient chanteuse puis comédienne et elle épouse en 1817 un certain Valmore, acteur dont elle fera passer le nom à la postérité.

Chronologie