Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Louise Labé

Xvii chanson - Chanson


Chanson / Poémes d'Louise Labé





O ma belle rebelle,
Las que tu m'es cruelle !
Ou quand d'un dous souzris
Larron de mes esprits.
Ou quand d'une parole
Si mignardement mole.
Ou quand d'un regard d'yeus
Traytrement gracieus,
Ou quand d'un petit geste
Non autre que céleste,
En amoureuse ardeur
Tu m'enflammes le cœur.

O ma belle rebelle.
Las que tu m'es cruelle !
Quand la cuisante ardeur
Qui me brûle le cœur,



Veut que je te demande

A sa brûlure grande

Un rafreschissement

D'un baiser seulement.
O ma belle rebelle.

Que tu serais cruelle !

Si d'un petit baiser

Ne voulois l'apaiser.

Au lieu d'alegement

Acroissant mon tourment.

Me puisse je un jour, dure,

Vanger de cette injure :

Mon petit maitre
Amour '

Te puisse outrer un jour,
Et pour moy langoureuse
Il te face amoureuse,
Comme il m'a langoureus
Pour toy fait amoureus.
Alors par ma vengeance
Tu auras connoissance
Que vaut d'un dous baiser
Un
Amant refuser.
Et si je te le donne,
Ma gentile mignonne.
Quand plus fort le désir
En viendrait te saisir:
Lors après ma vengeance.
Tu auras connoissance
Quel bien fait, d'un baiser
L
Amant ne refuser.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Louise Labé
(1524 - 1566)
 
  Louise Labé - Portrait  
 
Portrait de Louise Labé


Biographie / chronologie

Pierre Charly, apprenti cordier (peut-être d'origine italienne), né aux alentours de 1470, illettré au point de ne pas savoir signer, épouse Guillermette Decuchermois, sans doute âgée ; celle-ci est veuve depuis 1489 de Jacques Humbert, dit Labé (ou L'Abbé [forme la plus ancienne], l'Abé, Labbé, Labbyt), cordier installé rue de l'Arbre sec. Pierre reprend le surnom de Labé, qui est attaché au fond

Bibliographie

Louise Labé (ou Labbé) est née à Lyon vers l'année 1524. Son père, Pierre Charly, était un cordelier de la ville. Elle tirera son surnom, la belle cordelière, de son père aussi bien que de son futur époux, Ennemont Perrin, qui exercera la même activité.