Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 
 

Léon-Gontran Damas

Biographie, œuvres de Léon-Gontran Damas


Poésie / Poémes d'Léon-Gontran Damas



Naissance: 28 mars 1912 en Guyane / Cayenne
Décès: Washington, 22 janvier 1978

Léon-Gontran Damas est un écrivain, poète et homme politique français, né le 28 mars 1912 en Guyane et décédé le 22 janvier 1978 aux États-Unis. Léon-Gontran Damas était métis blanc, amérindien, noir.

Il est cofondateur du mouvement de la négritude avec Césaire et Senghor dans les années 1940. Grand amateur de jazz, il publia en 1937 Pigments, recueil de poèmes préfacé par André Gide où il se révolte avec violence contre l'éducation créole qu'il voit comme une acculturation imposée. Un de ses grands thèmes est la honte de l'assimilation. Engagé dans la politique, il fut député de Guyane.

Il fit à Paris des études de droit puis, à l'École des langues orientales, de russe, de japonais et de baoulé.

En 1934, il fonde avec Aimé Césaire et Léopold Sédar Senghor la revue L'Étudiant noir. En 1937, Robert Desnos préface son premier recueil, Pigments. Dix ans plus tard, avec Poètes d'expression française, il réalise la première anthologie de la poésie des territoires sous régime colonial français. Il publiera ensuite Poèmes nègres sur des airs africains (1948), Black label (1956), Graffiti (1952), Pigments. Névralgies (1972).

Léon-Gontran Damas est né à Cayenne, dernier des cinq enfants de Ernest Damas (1866-?), mulâtre européen-africain, et de Marie Aline (1878-1913), métisse amérindien-africain originaire de Martinique. Une sœur jumelle, Gabrielle, née quelques minutes avant lui, mourut en bas-âge. À la mort de sa mère, son père confia leurs cinq enfants à sa sœur Gabrielle Damas. En 1924, Léon-Gontran fut envoyé en Martinique pour ses études secondaires au Lycée Victor-Schoelcher ; c'est là qu'il rencontra Aimé Césaire qui allait être pendant longtemps son proche ami et collaborateur.

Considérant les problèmes du racisme à l'échelle planétaire (« race », religion, langue, nationalité et préférence sexuelle confondues), solidaire avec les soldats, avec les « catins blêmes », ayant arpenté d'autres « terres consanguines » (Césaire), Damas combina sans faille une carrière politique et littéraire, tant ces deux engagements lui semblent indissociables. Suite au décès du député de la Guyane, René Jadfard, Damas siège de 1948 à 1951 à l'Assemblée Nationale française. Marié avec la Martiniquaise Isabelle Victoire Vécilia Achille en 1949, Damas ne se contente pas d'être « bêcheur de cette unique race » (Césaire) et il collabore à des revues-manifestes : La Revue du Monde noir, Légitime Défense et L'Étudiant noir. Il se lie d'amitié profonde avec Alain Locke (The New Negro) et Claude McKay (qu'il cite en exergue à Black-Label).

Œuvres

Poésie:

Pigments, Paris, Guy Lévis Mano, (1937). Paris, Présence Africaine, (1962).
Poèmes nègres sur des airs Africains, Paris, Guy Lévis Mano, (1948).
Graffiti, Paris, Seghers, (1952).
Black-Label, Paris,Gallimard, (1956).
Névralgies, Paris, Présence Africaine, (1966).
African Songs of Love, War, Grief, & Abuse. Designed & illustrated by Georgina Betts. Trans. Miriam Koshland and Ulli Beier. Ibadan: Mbari Publication, 1961.
•Collectif. Hommage posthume à Léon-Gontran Damas, (1912-1978). Paris: Présence Africaine, 1979.
•Collectif. Actes du colloque Léon Gontran Damas, Paris, 8, 9 et 10 décembre 1988, sous l'égide de Présence Africaine et de l'Agence de Coopération Culturelle et technique, Textes colligés en 1989 par Michel Tétu sous la présidence de Léopold Sedar Senghor et d'Aimé Césaire.




Léon-Gontran Damas
(1912 - 1978)
 
  Léon-Gontran Damas - Portrait  
 
Portrait de Léon-Gontran Damas




 

Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.