Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Léo Ferré

Angleterre - Poéme


Poéme / Poémes d'Léo Ferré





Tous ces chevaux du roi qui brûlaient leur avoine
En devisant communément sur le
Derby
A
Buckingham
Palace fumaient les vieux havanes
Que les docks déployaient sur
Londres sans penny
Archange des steamers où sont donc les savanes
De ces chevaux du roi qui brûlaient leur avoine



A
Charing
Cross tous les cargos faisaient relâche

Et démâtés leurs souvenirs avaient un goût

De miel mêlé aux tabacs gros et lourds qu'arrachent

Les poumons des marins humant je ne sais d'où

Archange tu roulais alors d'étranges bâches

Sur
Charing
Cross où les cargos faisaient relâche...













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Léo Ferré
(1916 - 1993)
 
  Léo Ferré - Portrait  
 
Portrait de Léo Ferré


biographie

Poète... vos papiers !, poèmes (La Table ronde, 1956)
La Nuit, feuilleton lyrique (La Table ronde, 1956)
Mon programme, plaquette auto-éditée (1968)
Benoît Misère, récit (Robert Laffont, 1970)
Il est six heures ici et midi à New York, plaquette auto-éditée (Gufo del Tramonto, 1974)
Je parle à n'importe qui, plaquette auto-éditée (Gufo del Tramonto, 1979)