Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Léo Ferré

à un prochain cadavre - Poéme


Poéme / Poémes d'Léo Ferré





La vermine déjà te guette et se pourléche
Dans son fauteuil d'orchestre elle assiste au décès
De ton arlequinade et déguste à longs traits
L'eau sale qui croupit dans ta viande qui sèche



Tu sens mauvais de l'âme et la vie qui te lèche
T'amidonne le teint et prépare l'engrais
Qui bientôt fumera la fosse de laquais
Où l'on te répandra comme une merde fraîche



Alors prenant au col la détestable nuit
Tu feras ta dernière émission sans un bruit
Un pet horizontal bouclant le générique



Et l'onde amalgamant le son et le fumet
Auditeurs malgré eux de tes neuves musiques
Les morts incommodés se boucheront le nez













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Léo Ferré
(1916 - 1993)
 
  Léo Ferré - Portrait  
 
Portrait de Léo Ferré


biographie

Poète... vos papiers !, poèmes (La Table ronde, 1956)
La Nuit, feuilleton lyrique (La Table ronde, 1956)
Mon programme, plaquette auto-éditée (1968)
Benoît Misère, récit (Robert Laffont, 1970)
Il est six heures ici et midi à New York, plaquette auto-éditée (Gufo del Tramonto, 1974)
Je parle à n'importe qui, plaquette auto-éditée (Gufo del Tramonto, 1979)