Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Lazare de Selve

Sur l'évangile du jugement - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Lazare de Selve





Quand je pense,
Seigneur, à cette fin du monde, À ces astres tombant du haut du firmament, À ces flambeaux du ciel éclipsés promptement
Et à ce feu brûlant l'air, et la terre et l'onde.



Quand j'oya des quatre vents de la machine ronde
Ce grand son de clairons, ce grand ajournement,
Criant : «
Levez-vous, morts, venez au jugement », ô que je suis saisi d'une crainte profonde!



Mais quand je vois ce roi de gloire couronné,
De mille millions d'esprits environné,
Prononcer en tonnant la dernière sentence :



«
Venez, bénis du père, et allez, malheureux », Ô seigneur, cache-moi, dis-je alors, tout peureux,
Dans l'abîme profond de ta grande clémence.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Lazare de Selve
(? - 1622)
Portrait de Lazare de Selve