Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Lazare de Selve

Sur ces mots : souvienne-toi, homme, que tu es cendre - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Lazare de Selve





Comme tout ce grand monde a forme circulaire,
Chaque partie aussi fait un cercle agissant;
Chacun des éléments, dedans l'autre passant,
Se tourne, retournant au repos de sa sphère.



Le soleil rond se tourne en sa course ordinaire,
En rond la lune tourne, et forme son croissant;
Où chaque ciel commence il devient finissant,
Ainsi que tous les corps du monde élémentaire.



L'ange se réfléchit vers celui qui l'a fait,

Ce grand tour, dont le centre est partout si parfait,

Et dont le cercle est tel qu'on ne le peut comprendre.



Homme, contemple en toi ces deux cercles précieux :
L'âme, qui vient du ciel, doit retourner aux cieux,
Le corps, de cendre fait, doit retourner en cendre.













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Lazare de Selve
(? - 1622)
Portrait de Lazare de Selve