Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Joachim du Bellay

Sonnet i - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Joachim du Bellay





Je ne quiers pas la fameuse
Couronne,
Sainct ornement du
Dieu au chef doré,



Ou que du
Dieu aux
Indes adoré
Le gay chapeau la teste m'environne.

Encores moins veuls-je, que l'on me donne
Le mol rameau en
Cypre décoré,
Celuy, qui est d'Athènes honoré
Seul je le veux, et le
Ciel me l'ordonne.

O
Arbre heureux, que la sage
Déesse
En sa tutelle, et garde a voulu prendre,
Pour faire honneur à son sacré
Autel !

Orne mon chef, donne moy hardiesse
De te chanter, qui espère te rendre
Egal un jour au
Laurier immortel.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Joachim du Bellay
(1522 - 1560)
 
  Joachim du Bellay - Portrait  
 
Portrait de Joachim du Bellay


Biographie / Œuvres

Joachim du Bellay est né au château de La Turmelière, en Anjou, en 1522. Il est originaire d'une famille de cardinaux, de diplomates et de gouverneurs. Orphelin de père et de mère avant qu'il n'ait 10 ans, il est confié à la tutelle de René, son frère aîné. Ce dernier le néglige. Si l'on en croit les propres affirmations de Joachim du Bellay, il a une enfance triste, solitaire à la Turmelière dans