Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean-Baptiste Chassignet

Sonnet cdvi - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Jean-Baptiste Chassignet





De tant d'astres la nuit à nos yeux descouvers
Ceus qui de l'Orient dérivent leur naissance,
Ils ont beau trépigner, mouvant à leur cadance
Le bransle mesuré de leur ordre divers.



L'un tost, l'autre plus tard, tresbuchant à l'envers,
Au climat d'Occident se distrait de la danse,
Selon que plus ou moins se retarde ou s'avance
Le cercle environnant le rond de l'univers.



Ainsi dez l'Orient de la naissance humaine

Nous avons beau nous plaire à la joye mondaine,
Humant des voluptez le venimeux gobeau,



Selon que la nature ordonne nostre vie,
Aus uns elle prolonge, aus autres abbrevie
Leurs jours précipitez au
Ponant du tombeau.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean-Baptiste Chassignet
(1570 - 1635)
 
  Jean-Baptiste Chassignet - Portrait  
 
Portrait de Jean-Baptiste Chassignet


La vie de jean-baptiste chassignet