Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean Orizet

Venise seule avec ses miroirs - Poéme


Poéme / Poémes d'Jean Orizet





La saline humidité de l'air attaque vite, ici, le tain des miroirs.

Ils perdent peu à peu leur façade bien lisse, gagnant ainsi en charme, en nostalgie: on n'imagine guère, à
Venise, un poli sans défauts.
Face à eux, le visage s'estompe par coulées ou par taches, comme en passe d'être annulé.
Si l'on veut « se voir » il faut viser entre les plages brunes; il faut se chercher soi-même.
Lorsqu'on se trouve, enfin, c'est encore une image floue que la glace renvoie.

Ces miroirs, œuvre de l'homme, refusent à leur créateur son existence ou son reflet.
Veulent-ils rester seuls à regarder
Venise?











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean Orizet
(1937 - ?)
 
  Jean Orizet - Portrait  
 
Portrait de Jean Orizet


Œuvres

Après avoir pratiqué le métier de journaliste, Jean Orizet devient le cofondateur, en 1969, de la revue Poésie 1 et travaille comme éditeur aux éditions du Cherche-midi. Ecrivain, voyageur et humaniste, ses textes, dont 'L' Attrapeur de rêves' ou 'La Cendre et l'étoile', lui permettent de figurer au rang des poètes les plus importants de sa génération.