Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean Orizet

Piazza navona - Poéme


Poéme / Poémes d'Jean Orizet





L'ancien stade de Domitien est devenu la Piazza Navona, une des plus belles de Rome. Trois fontaines la rafraîchissent, dont celle des Quatre Fleuves au centre. Quand viennent les tièdes soirées de mai, elle sert de point de ralliement aux peintres de la rue. Dans le somptueux décor d'églises, de bassins, de palais jaillis de la Renaissance, ces « artistes » proposent au voyageur des collections de « croûtes » dont ils expliquent, doctement, les secrets de composition. Ce déploiement désordonné abîme un peu le paysage. Heureusement, pour se consoler, il reste la douceur de l'air, l'eau rendue lumineuse par la bouche des tritons, et le babil des enfants qui s'attardent sur les cornets de glaces multicolores.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean Orizet
(1937 - ?)
 
  Jean Orizet - Portrait  
 
Portrait de Jean Orizet


Œuvres

Après avoir pratiqué le métier de journaliste, Jean Orizet devient le cofondateur, en 1969, de la revue Poésie 1 et travaille comme éditeur aux éditions du Cherche-midi. Ecrivain, voyageur et humaniste, ses textes, dont 'L' Attrapeur de rêves' ou 'La Cendre et l'étoile', lui permettent de figurer au rang des poètes les plus importants de sa génération.