Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean Orizet

Parole perdue - Poéme


Poéme / Poémes d'Jean Orizet





Dans la Chartreuse, à l'abri d'une croisée d'ogives, devant le profil fendu des remparts, la parole fut avalée par le choc de l'écho sous les voûtes et le roulis du tonnerre — l'orage ayant crevé —

J'avais quitté le pays de rivière sous ce même orage en

route vers le sud-est.

Ses gouttes, mêlées de grêle, rencontraient les galets

dans un bruit de gros insecte écrasé.

Cette pluie parfuma la terre, qui maintenant transpire

bon — résine, citronnelle, menthe confondues —

Le soleil éponge la respirante buée. Estompée pour une nuit, ma rivière, elle aussi, a perdu la parole, mais, sous l'arche, son langage reste gravé dans le sommeil.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean Orizet
(1937 - ?)
 
  Jean Orizet - Portrait  
 
Portrait de Jean Orizet


Œuvres

Après avoir pratiqué le métier de journaliste, Jean Orizet devient le cofondateur, en 1969, de la revue Poésie 1 et travaille comme éditeur aux éditions du Cherche-midi. Ecrivain, voyageur et humaniste, ses textes, dont 'L' Attrapeur de rêves' ou 'La Cendre et l'étoile', lui permettent de figurer au rang des poètes les plus importants de sa génération.