Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean Orizet

Niveaux de survie (1975-1978) - Poéme


Poéme / Poémes d'Jean Orizet





Eau grise prisonnière des névés

Depuis longtemps elle coule invisible

aux arêtes de la nuit, aux ruptures des plaines

aux esquisses de saisons cassantes

La vie est peut-être encore en cette eau

ou est-ce le manteau de la mort qui préserve?

Ni altitude ni profondeur l'effort comme seul bloc

Ce bloc réchauffe lentement les formes

Des turbulences créent la sphère piquetée de galaxies par une lueur nouvelle pour témoigner qu'une géométrie va naître à la couleur



La couleur sera d abord le bleu

envahisseur d'atmosphère

qui lèvera sa houle à submerger le minéral

Viendra le temps de pâleur où ne survivent que les îles

Totems aux regards très lointains, poudre d'écorce, écaille de tortues, plages fécondes

Féconde aussi la terre où s'écrit l'histoire du vert depuis la patience aiguë de l'herbe, toison d'un pur pourrissement, jusqu'à la provocation des arbres avec leurs branches empennées, leurs troncs déjà doriques et leur sève — sang glacé.



Vite le sang monte soleil, irrigue des chevelures, nourrit le noyau fruitier.

La glaise n'est plus seule depuis qu'un fleuve la parcourt

Rouge est maintenant la peau d'homme.



Homme aventurier

Traceur de signes au tréfonds de lui-même bastion délimité, défenseur de glacis île, encore, mais aux rivages flous

Une encre noire lave son paysage



Horizon toujours dédoublé en vision diurne ou nocturne

L'oiseau fou de mémoire stabilise son vol entre vide et paroi avant de s'élancer vers d'autres géographies passagères



Passagères de l'écriture parmi les continents visités où l'essor de l'éclair annonce l'atterrissage de la foudre

Rides d'une sagesse

sur paupières de souvenirs



Souvenirs suspendus qui dédoublent la lune astre d'un vide rayé

La glace est toujours en dessous l'orage menace encore quand un équilibre s'installe pour épauler l'irrationnel

de ces éclats de monde rongés

d'espace-temps













Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean Orizet
(1937 - ?)
 
  Jean Orizet - Portrait  
 
Portrait de Jean Orizet


Œuvres

Après avoir pratiqué le métier de journaliste, Jean Orizet devient le cofondateur, en 1969, de la revue Poésie 1 et travaille comme éditeur aux éditions du Cherche-midi. Ecrivain, voyageur et humaniste, ses textes, dont 'L' Attrapeur de rêves' ou 'La Cendre et l'étoile', lui permettent de figurer au rang des poètes les plus importants de sa génération.