Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean Orizet

Lough leane - Poéme


Poéme / Poémes d'Jean Orizet





Sur les rives d'un lac de bronze, deux petites filles, Ophélies noyées dans l'éternelle enfance, cueillaient des bouquets d'eau — lupins et digitales — gardées par un ciel bas dont les nuages s'accrochaient à leurs longs cheveux blonds, à leurs éclats de rire même.

Tout près, trois vieilles souches piquetées d'héliotropes observaient la scène, attendries. Elles avaient jadis été sorcières puis cariatides de la pluie, et faisaient maintenant bon ménage avec leurs voisins, quatre rochers bien ronds, usés par l'érosion glaciaire.



Un jeune lièvre jaillit d'entre les fougères. Les enfants auraient voulu le retenir, lui parler.

Mais il choisit de s'éloigner très vite, sentant venir l'orage ou craignant la colère du lac, que chacun dut laisser, à la fin, avec les montagnes de nuit, ses complices.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean Orizet
(1937 - ?)
 
  Jean Orizet - Portrait  
 
Portrait de Jean Orizet


Œuvres

Après avoir pratiqué le métier de journaliste, Jean Orizet devient le cofondateur, en 1969, de la revue Poésie 1 et travaille comme éditeur aux éditions du Cherche-midi. Ecrivain, voyageur et humaniste, ses textes, dont 'L' Attrapeur de rêves' ou 'La Cendre et l'étoile', lui permettent de figurer au rang des poètes les plus importants de sa génération.