Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean Orizet

Johannesbourg - Poéme


Poéme / Poémes d'Jean Orizet





Rues qui se coupent à angles droits:
Boston ou
Baltimore en
Afrique.
Plantés au cœur même de la ville, les terrils des anciennes mines d'or, gigantesques termitières.
Buildings semblables à n'importe quel autre building.
Agitation, ennui.
Dépassant le tout, les deux cents mètres d'une tour de télévision.

A la première périphérie, les résidences des « petits
Blancs », entre le bungalow américain et la maison hollandaise.

A la seconde périphérie,
Soweto-goulag.

Blancs et
Noirs se croisent sans se voir.
Pour essayer de comprendre, regarder la photo en négatif.












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean Orizet
(1937 - ?)
 
  Jean Orizet - Portrait  
 
Portrait de Jean Orizet


Œuvres

Après avoir pratiqué le métier de journaliste, Jean Orizet devient le cofondateur, en 1969, de la revue Poésie 1 et travaille comme éditeur aux éditions du Cherche-midi. Ecrivain, voyageur et humaniste, ses textes, dont 'L' Attrapeur de rêves' ou 'La Cendre et l'étoile', lui permettent de figurer au rang des poètes les plus importants de sa génération.