Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean Orizet

Jeux d'adresse - Poéme


Poéme / Poémes d'Jean Orizet





Les cimetières musulmans d'Asie, avec leurs petites pierres tombales badigeonnées de blanc et plantées verticalement dans le plus grand désordre, parmi les touffes d'herbe, évoquent un jeu de quilles déserté.



Les cimetières chinois, avec leurs tombes faites d'une aire plate, en demi-cercle, devant une stèle ovale, feraient plutôt penser à un parcours de golf miniature tracé au hasard des décès.

Quilles ou golf? en vérité, qu'importe... Les joueurs ont déclaré forfait... ou, s'ils continuent le jeu, nous en ignorons les règles.











Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean Orizet
(1937 - ?)
 
  Jean Orizet - Portrait  
 
Portrait de Jean Orizet


Œuvres

Après avoir pratiqué le métier de journaliste, Jean Orizet devient le cofondateur, en 1969, de la revue Poésie 1 et travaille comme éditeur aux éditions du Cherche-midi. Ecrivain, voyageur et humaniste, ses textes, dont 'L' Attrapeur de rêves' ou 'La Cendre et l'étoile', lui permettent de figurer au rang des poètes les plus importants de sa génération.