Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean Orizet

été indien - Poéme


Poéme / Poémes d'Jean Orizet





Jamais automne n'eut le vert plus tenace, l'air plus suspendu sur les prés constellés de juvéniles boutons roses.
La sève gagnait du temps; derrière les rideaux d'arbres se répétaient des pièces pour oiseaux seuls, peu pressés d'émigrer vers leurs grands lacs d'Afrique.

Les moustiques n'avaient pas désarmé, ni les fièvres qui, malgré la chasse, continuaient de visiter des
Eldorados de céleri craquant dont les jardiniers dormaient encore sur les plages.

La radio annonçait une belle arrière-saison, et les enfants, partis pour l'école, allaient conquérir des planètes nouvelles en vente dans tous les bons laboratoires célestes de l'avenir.












Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean Orizet
(1937 - ?)
 
  Jean Orizet - Portrait  
 
Portrait de Jean Orizet


Œuvres

Après avoir pratiqué le métier de journaliste, Jean Orizet devient le cofondateur, en 1969, de la revue Poésie 1 et travaille comme éditeur aux éditions du Cherche-midi. Ecrivain, voyageur et humaniste, ses textes, dont 'L' Attrapeur de rêves' ou 'La Cendre et l'étoile', lui permettent de figurer au rang des poètes les plus importants de sa génération.