Paul Verlaine

Alain Bosquet

Jules Laforgue

Jacques Prévert

Pierre Reverdy

Max Jacob

Clément Marot

Aimé Césaire

Henri Michaux

Victor Hugo

Robert Desnos

Blaise Cendrars

René Char

Charles Baudelaire

Georges Mogin

Andrée Chedid

Guillaume Apollinaire

Louis Aragon

Arthur Rimbaud

Francis Jammes


Devenir membre
 
 
 

Jean Habert

Sonnet xxxvii - Sonnet


Sonnet / Poémes d'Jean Habert





En six jours il créa le ciel, la terre, et l'onde,
Les flambeaux radieux dans le ciel allumez,
Les plantes, les vergers de mille fleurs semez,
Au sein délicieux de la mère féconde.



Il créa glorieux comme l'ame du monde

Cest homme demy-dieu, des animaux armez
Et de griffe et de dens, des oyseaux emplumez,
Le maistre et le seigneur pour la cause seconde.



Mais le septiesme jour, ô jour plein d'efficace,
Il cessa son travail au repos de la grâce,
Pour le sanctifier, donnant commandement,



A ceste ame crée à son image peinte,

Aux œuvres de pieté vaquer incessamment,
A ce jour dédié pour sa mémoire sainte.










Contact - Membres - Conditions d'utilisation

© WikiPoemes - Droits de reproduction et de diffusion réservés.



Jean Habert
(? - ?)
Portrait de Jean Habert